Virtualisation - Gestionnaire des taches [Fermé]

Signaler
Messages postés
29
Date d'inscription
lundi 5 novembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2008
-
 bibi -
Bonjour,
Sous Windows, en allant dans "processus" du gestionnaire des taches, je constate qu'avec certains programmes une case "virtualisation" est cochée.
Que signifie-t-elle ?

1 réponse

Bonjour

SOURCE : 17 - Qu'est ce que la virtualisation UAC ? - (www.toutwindows.com)

Windows Vista permet aux applications qui ne sont pas écrites pour Vista de s’exécuter dans les comptes d’utilisateur standard à l’aide de la virtualisation du système de fichiers et de l’espace de noms du registre. Lorsqu’une application modifie un emplacement de système global dans le système de fichiers ou dans le registre, et que cette opération échoue parce que l’accès lui est refusé, Windows redirige l’opération vers une zone propre à l’utilisateur. Lorsque l’application lit à partir d’un emplacement système global, Windows cherche d’abord des données dans la zone propre à l’utilisateur et, si aucune donnée n’est présente, permet la tentative de lecture à partir de l’emplacement global.

Vous pouvez voir l’état de virtualisation d’un processus en ajoutant la colonne Virtualisation à la page Processus du Gestionnaire des tâches.

Microsoft recommande que les programmes d’installation d’application globaux qui comptent s’exécuter avec les droits administratifs créent un répertoire sous le répertoire %ProgramFiles% pour stocker les fichiers de l’application exécutables et les données auxiliaires et créer une clé sous HKEY_LOCAL_MACHINE\Software pour leurs paramètres d’application. Lorsqu’une application s’exécute, elle peut le faire dans différents comptes utilisateur et devrait donc enregistrer les données spécifiques à l’utilisateur dans un répertoire %AppData% propre à chaque utilisateur et enregistrer des paramètres propres à chaque utilisateur dans le profil d’annuaire de l’utilisateur sous HKEY_CURRENT_USER\ Software. Les comptes utilisateur standard n’ont pas de droits d’écriture dans le répertoire %ProgramFiles% ou dans HKEY_LOCAL_MACHINE\Software, mais puisque la plupart des systèmes de Windows sont à utilisateur unique et que la majorité des utilisateurs étaient administrateurs jusqu’à Windows Vista, les applications qui enregistrent de façon inexacte des données utilisateur et des paramètres à ces emplacements fonctionnement quand même.

Windows Vista permet à ces applications d’héritage de s’exécuter dans les comptes d’utilisateur standard à l’aide de la virtualisation du système de fichiers et de l’espace de noms du registre. Lorsqu’une application modifie un emplacement de système global dans le système de fichiers ou dans le registre, et que cette opération échoue parce que l’accès lui est refusé, Windows redirige l’opération vers une zone propre à l’utilisateur. Lorsque l’application lit à partir d’un emplacement système global, Windows cherche d’abord des données dans la zone propre à l’utilisateur et, si aucune donnée n’est présente, permet la tentative de lecture à partir de l’emplacement global.

Les emplacements de système de fichiers qui sont virtualisés pour les processus d’héritage sont %ProgramFiles%, %ProgramData% et %SystemRoot%, à l’exclusion de certains sous-répertoires spécifiques. Cependant, tous les fichiers possédant une extension exécutable, y compris .exe, .bat, .scr, .vbs et autres, sont exclus de la virtualisation. Cela signifie que les programmes qui se mettent à jour à partir d’un compte utilisateur standard échouent au lieu de créer des versions privées de leurs exécutables qui ne sont pas visibles par un administrateur exécutant un programme de mise à niveau global.

La virtualisation de registre est implémentée de façon légèrement différente de la virtualisation de système de fichiers. Les clés de registre virtualisées incluent la plupart de la branche HKEY_LOCAL_MACHINE\Software, mais il existe de nombreuses exceptions, comme ce qui suit :
HKLM\Software\Microsoft\Windows
HKLM\Software\Microsoft\Windows NT
HKLM\Software\Classes

Seules les clés qui sont habituellement modifiées par les applications, mais sans provoquer de problèmes de compatibilité ou d’interopérabilité, sont virtualisées. Windows redirige les modifications de clés virtualisées par une application vers un registre de racine virtuelle de l’utilisateur sur HKEY_CURRENT_USER\Software\Classes\VirtualStore. La clé est située dans la ruche des Classes de l’utilisateur, %LocalAppData%\Microsoft\Windows\UsrClass.dat, qui, comme toutes les autres données de fichier virtualisées, n’erre pas avec un profil utilisateur errant.

Au lieu de maintenir une liste fixe d’emplacements virtualisés comme Windows le fait pour le système de fichiers, l’état de virtualisation d’une clé est enregistré comme un indicateur, REG_KEY_DONT_VIRTUALIZE, dans la clé elle-même. L’utilitaire Reg.exe peut afficher l’indicateur, ainsi que deux autres indicateurs liés à la virtualisation, REG_KEY_DONT_SILENT_FAIL et REG_KEY_RECURSE_FLAG. cf Windows Vista - Le Registre

merci
9
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

CCM 86943 internautes nous ont dit merci ce mois-ci