Comment intercepter les sms d'un portable

Résolu/Fermé
marion70x - Modifié le 5 févr. 2019 à 09:26
 pitchounette - 28 déc. 2012 à 14:30
Bonjour,

j'aimerais intercepter les message a distance du portable de ma fille pour diverse raison elle sèche les cours et traine avec des gens qui se drogue cela m inquiète. et comme je travaille je peux pas toujours être derrière elle. en plus elle m'a avouer consommer des stupéfiant dans des fetes! genre cocaïne et je sais qu'elle contacte tous es gens la et même peu être le dealeur par sms.
si je pouvais savoir vraiment ce qu'elle fait de toute façon je lui dirait a la fin et j'essaierais de l aider mais vu qu'elle ment beaucoup je en sais plus le vrai du faux pour l instant.
y parait que des logiciels existe pour faire ca qu'on peut recevoir une copie sur son propre portable

connaissez vous ses logiciel ? combien ca coute ? Et surtout comment ca marche ?

Merci d'avance pour vos réponses!
Configuration: Windows XP
Opera 9.80
A voir également:

4 réponses

athena223
Messages postés
13083
Date d'inscription
lundi 20 avril 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 juillet 2019
2 817
Modifié le 5 févr. 2019 à 09:33
Bonjour,

Ces programme existent, à usage exclusif de la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) car leur utilisation hors de ce cadre est illégale et constitue une violation de la vie privée.
  • Article I de la loi n° 91-646 du 10 juillet 1991 : «
    Le secret des correspondances émises par la voie des communications électroniques est garanti par la loi. Il ne peut être porté atteinte à ce secret que par l’autorité publique, dans les seuls cas de nécessité d’intérêt public prévus par la loi et dans les limites fixées par celle-ci
    ».
  • Article 226-15 du Code pénal : «
    Le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende.Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter, de détourner, d’utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions
    ».
  • Article 323-1 alinéa 1er du Code pénal : «
    Le fait d’accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d’un système de traitement automatisé de données est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende
    ».




46