Utilisation de switch stackable quand ?

Fermé
mortelrdv - 13 déc. 2007 à 07:17
 lesep - 18 août 2021 à 16:01
Bonjour,

Je débute dans le réseau et dans mon projet, j'ai à relier différents équipements sur des switch et faire des VLAN ...
On m'a fait la remarque d'utiliser des switch en stack.

D'après le peu que j'ai compris concernant le system 'stack' switch c'est lorsqu'ils sont en cascade, or dans mon schéma mes multiples switch (~10) ne sont jamais en cascade et centraliser vers un switch niveau 3 pour sortir du batiment.

Questions à quel moment il faudrait s'orienter vers des switch stack et à quel moment il faudrait utiliser plusieurs switch indépendants ?

Merci
A voir également:

3 réponses

brupala Messages postés 109041 Date d'inscription lundi 16 juillet 2001 Statut Non membre Dernière intervention 24 février 2024 13 565
13 déc. 2007 à 10:35
slut,
une pile (stack) de switch est un ensemble de boitiers indépendants à la base que l'on interconnecte par des interfaces spécifiques propriétaires haut débit dans le but de les administrer comme un seul et surtout de n'en faire qu'un seul pont au niveau spanning tree : il n'ya pas de spanning tree à l'intérieur d'un stack , la table de forwarding étant commune au stack , on est sûr de ne pas renvoyer une trame reçue sur un port vers l'intérieur du stack .
C'est la différence avec des switchs indépendants reliés en boucle : une trame trame peut-etre renvoyée à l'intérieur de la boucle car chaque switch gère sa table individuellement , c'est alors au spanning tree d' éviter cela en "cassant" la boucle, ce qui réduit son intérêt .
La mise en place d'une pile avec ces connexions propriétaire impose que les switchs soient collés physiquement (dans la même armoire) : en fait la mise en pile permet de réaliser un switch avec plusieurs dizaines, voire centaines de ports , donc une haute densité de concentration les cordons de stackage ne font généralement que quelques dizaines de centimètres , 1 mètre au maximum .
aussi , dans une pile si un switch tombe en panne, et que ce n'est pas le maitre, les ports de la pile restants continuent de fonctionner .
En construisant intelligemment et si le matériel le permet , on peut même s'affranchir d'une panne du maître .
moralité :
si on est riche, il vaut mieux faire des stacks pour la fiabilité si les switchs sont dans la même armoire , mais on ne peut pas si ils sont plus éloignés .
PS : il ne faut pas confondre les stacks et les clusters de switchs (cf cisco) : les clusters sont gérés comme un seul switch mais il ya un spanning tree à l'intérieur du cluster (chaque switch a sa table de forwarding).
38
caleb.mukendi
13 nov. 2015 à 09:54
j'ai aimé votre manière d'expliquer, c'est vraiment accès claire pour moi.
courage
0
Merci c'est exactement l'explication que je cherchais!
Vraiment merci
0