Quel risque de répondre à un appel avec l'indicatif +221

Résolu/Fermé
Utilisateur anonyme - 11 oct. 2013 à 12:28
 Utilisateur anonyme - 14 sept. 2015 à 20:23
Bonjour,
J'habite dans en France et j'ai eu un appel entrant avec l'indicatif +221,j'ai decroché pour répondre à l'appel, mais la personne au bout du fil ne disait rien, juste un respiration , la communication a duré 14 secondes.
Après avoir cherché sur internet de quel indicatif il s'agissait, provenance du Sénégal, je suis inquiète si il y'a magouille derrière cet appel , surtout avec tout ce qu'on entend.
Je voudrais donc savoir s'il y'a un risque a ce qu'on usurpe mon abonnement via l'appel.Merci de bien vouloir me répondre.

2 réponses

En France, c'est celui qui appelle qui paie ! Cela ne coûte donc rien de recevoir un appel d'un autre pays quand vous êtes en France.

Toutefois, l'utilisation des numéros avec indicatif 221 en provenance du Sénégal exploite une particuliarité des smartphones (et en particulier de l'iPhone) qui fait que tout appel manqué est automatiquement rappelé en cas d'appui sur sur la face vitrée de l'appareil.

De ce fait, un appareil porté à la ceinture, dans un étui, rappellera automatiquement un numéro à l'origine d'un appel manqué à l'occasion de la moindre pression. C'est la raison pour laquelle les appels initiaux n'aboutissent pas après la première sonnerie car ils sont interrompus par le logiciel émetteur.
Dès lors, tout contact accidentel avec la face avant de l'iPhone lancera le rappel, bien entendu accidentel et involontaire, vers le numéro de l'escroc, appel qui pourra durer indéfiniment puisqu'il n'est interrompu ni par l'escroc (numéro vraisemblablement surtaxé), ni par le propriétaire de l'appareil qui ne découvrira l'existence de la communication qu'en prenant en main son iPhone (éventuellenment quelques heures plus tard).

Pour ce genre de "problème" (SMS, Appel pub, Appel "bref" ) faites suivre par sms (gratuit) au 33700 (service d'état mis en place depuis plusieurs années) qui est sensé arrêter ces envois. Les auteurs sont obligés de changer de n° pour continuer.
222