Combien de pixel pour avoir de bellles photos ?

Résolu/Fermé
pinkanenette
Messages postés
911
Date d'inscription
samedi 29 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2019
- Modifié par noctambule28 le 26/03/2013 à 12:15
 Rien123 - 14 mai 2017 à 21:10
Bonjour,


Voila j'aimerais acheté un apareil photo numérique mais j'aimerais savoir a partir de combien de pixel nous avons de belle photos et de qualité car j'en et déja un de 5 mégapixel mais les photos sont vraiment pas terrible donc a partir de combien de mégapixels les photos sont vraiment belle et net ? merci d'avance.

Quand on veut on peux !

11 réponses

emcdeux
Messages postés
197
Date d'inscription
samedi 25 août 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2009
54
11 sept. 2008 à 22:13
Bonjour

La qualité d'une photo ne dépends pas que du nombre de pixel mais aussi, et à part égale, de la qualité de l'objectif et de la gestion des couleurs du logiciel qui pilote l'appareil photo.

On parle "qualité photo " pour un tirage 10 x 13 cm à partir de 2 millions de pixel.

Je ne le dirai jamais assez : préferez une marque qui a l'habitude de la photo depuis toujours comme Canon, Nikon, Kodak, Olympus ou Pentax.
Ces APN auront un bon objectif, une bonne ergonomie, des menus bien fait etc ...
Hp ou Acer font de tres bon ordinateur mais n'ont pas l'experience en photo, comme Panasonic fait de bon materiel TV et vidéo et Sony de la Hi-Fi ( malgré le fait d'avoir racheté minolta ) ! MAIS PAS DE LA PHOTO !

Je developpe 2000 photos numerique par jour ... je suis bien placé pour voir les différences.

Il y a aussi un point qu'il ne faut pas oublier ... c'est que malheureusement, la prise de vue numerique ne supporte absolument aucune erreur de reglage ... un peu comme quand, jadis, on faisait de la diapositive. Il faut que la mesure de la lumiere soit pile poil adaptée au sujet. Un peu sous-exposé et ça fait apparaitre le bruit, un peu sur-exposé et c'est tout fade ! ( meme avec un reflex de grande marque ... si si )
Un probleme que ne connaissent plus les pellicules ( ça s'appelle " la latitude de pose " ), celles-çi encaissant une erreur de + ou - 3 diaphragmes. ( dans un jetable il n'y a qu'un seul reglage ... et ça marche, presque, par tout temps ! )

_________________
Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'etre surpris par l'inatendu.
50
Edit : je n'avais pas vu la date du post "2008". SONY faisait déjà de bons capteurs en 2008.

vous dites VRAIMENT n'importe quoi ! (un peu provocateur, j'avoue)

les capteurs SONY sont parmis les meilleurs du moment, en photo et en vidéo. je remercie SONY pour son excellent capteur 16 Mp qui équipe mon PENTAX K-5 !!! et aussi le NIKON D7000 !! les SONY nex sont pas mal du tout ! SONY est un acteur majeur de la photo d'aujourd'hui ! meme si je n'acheterais certainement jamais leurs appareils, pour diverses raisons, il font de très bon capteurs.
conseiller Olympus c'est un peu limite, vu le choix très limité d'objectifs et d'accessoires : a choisir après avoir comparé et murement réfléchi !

"Il y a aussi un point qu'il ne faut pas oublier ... c'est que malheureusement, la prise de vue numerique ne supporte absolument aucune erreur de reglage ... un peu comme quand, jadis, on faisait de la diapositive"
le numérique ne se limite pas au jpeg, et heureusement !!!!
je suis pas d'accord du tout. quand je vois ce que j'arrive à rattraper grâce au RAW.
balance des blancs, exposition, piqué, contraste, etc. et surtout des problèmes d'uniformité d'exposition incroyablement facile à reprendre en post traitement.
Vous savez ce que c'est au moins le RAW ???

"Il faut que la mesure de la lumiere soit pile poil adaptée au sujet. Un peu sous-exposé et ça fait apparaitre le bruit, un peu sur-exposé et c'est tout fade ! ( meme avec un reflex de grande marque ... si si ) "
en jpg, je suis d'accord, cependant le jpg ne devrait pas être possible sur reflex, ou alors que pour dépanner.
utiliser son reflex en jpeg c'est comme utiliser sa ferrari en 2nd. c'est gâcher !!!
heureusement que je vous écoute pas car le nombre de photo qui me paraissait très sombre ou beaucoup trop lumineuse à la prévisualisation, et qui grace au post traitement ressortent très bien et presque sans bruit.
pour les photos vraiment ratées (ca arrive meme aux meilleurs), il est possible d'essayé un effet artistique (Noir et blanc, flouté, etc) pour donner un intérêt à la photo.
j'ai de plus une plage dynamique assez impressionnante qui me permet d'être beaucoup moins sensible au contre jour qu'avec mon ancien appareil numérique. Merci le RAW 14 bits avec ses 4400 milliards de couleurs . OUI vous avez bien lu. le jpeg n'a que 16 millions de couleurs.
Renseigner vous sur toutes les possibilités des reflex numériques, vous serez surpris.
à ceux qui me lise et qui ont un mode RAW sur leur appareil : essayé le, apprenez à le traiter et vous vous direz : "pourquoi je l'ai pas fait avant"
Le numérique apporte quand même une facilité de traitement assez intéressante pour qui sait s'en servir. les reflex d'aujourd'hui ont beaucoup progressé. attention quand meme aux capteurs avec trop de pixel (ex : nikon D3200) avec 24 Mp pour un aps-c, pour moi c'est trop.
intérêt quasi nul pour un amateur (D3200 = amateur). un amateur imprime en 2m de large c'est évident !
très contraignant niveau traitement, stockage.
gain faible voire même perte par rapport au 16 Mp (selon les situations). a choisir pour qui sera bien l'exploiter.
0
Utilisateur anonyme
19 mars 2013 à 17:19
salut

tu me rappelles un troll sévissant ici et qui a jamais rien percuté ni aux bits ni aux pixels et nous bassine avec son raw

tiens moi j'en ai un plus gros que le tien

2.5 - Mode couleur CMJN: Comme les écrans d'ordinateur ne peuvent afficher que du RGB,
Photoshop sépare les images CMJN en 4 couches (Cyan, Magenta, Jaune et Noir ou chaque couleur
est exprimée en pourcentage) et converti le tout en RGB pour être lu sur l'écran. Cependant le fichier
possède bien 4 couches distinctes.
- Avec un codage en CMJN 8 bits PAR COUCHE:
Chaque couche utilise 8bit (soit 256 nuances possibles): 8Bits pour le Cyan, 8bit pour le Magenta,
8bits pour le Jaune et 8bits pour le Noir. Donc utilisation de 4 x 8bits = 32 bits utilisées au total.
=> 256 x 256 x 256 x 256 = 232= 4 milliards 4 milliards de nuances de couleurs sont possibles!
- Avec un codage en CMJN 16 bits PAR COUCHE:
Chaque couche utilise le double, soit 16bits! (65535 nuances). 3 x 16 = 64bits utilisées au total.
=> 65535 x 65535 x 65535 x 65535 = 248= 18446744073709551616 nuances de couleurs sont
possibles!


peut être qu'un des avantages du jpeg par rapport au raw est qu'il prend 10 à 15 fois moins de place sur le dd

pour une différence quasi invisible à l'oeil nu en qualité 100 % ...

et qu'il est directement imprimable et visible sur n'importe quel pc

pour les 16 millions de couleurs osef, vu que ni toi ni moi ni aucun homme ne peuvent en discerner le quart...
0
largowinch6
19 mars 2013 à 20:55
je ne suis pas un troll. la différence entre une photo prise en jpeg et une autre en raw puis traitée sous un logiciel comme lightroom, gimp etc, et convertie en jpeg est très net. si vous n'avez jamais traité un RAW comme il faut vous ne pouvez pas comprendre.
Je ne suis pas le seul à le dire, il y a des comparatifs jpeg/ raw sur le net expliquant les différences. libre à ceux que ca intéresse d'aller voir.
les fichiers RAW ne prennent pas 10 à 15 fois plus de place mais de 2 à 5 fois (dans mon cas). entre 20 et 25 Mo le raw; entre 5 et 12 Mo pour les jpeg. vu la taille des disques dur aujourd'hui, c'est plus un problème la taille des photos. sauf pour ceux qui ont la gâchette facile mais c'est un autre problème.

évidemment ce n'est pas le raw qui sert à l'impression ou le visionnage. il faut faire un export jpg (ou tiff pour les très grands tirages). je ne conserve les raw que pour les évènements importants (mariage par exemple) sinon je les jette et je garde que les jpeg.
cette méthode demande du temps, vous ne pouvez donc pas donner immédiatement vos photos mais avec l'habitude ca va vite.

j'ai voulu rectifié qques erreurs c'est tout. je partage mon expérience en tant que photographe passionné. ceux qui préfère faire du jpeg, libre à eux mais faut pas se plaindre et dire que le numérique c'est pourri. car pour moi le numérique c'est excellent. à condition de savoir s'en servir, et d'avoir un appareil de bonne qualité.
volontairement je ne compare pas à l'argentique car je ne l'ai jamais utilisé.
on fait de très belle photo en numérique mais il faut s'en donner les moyens.
financier : matériel de bonne qualité. reflex ou non mais la taille du capteur et l'objectif auront un impact important sur le résultat final. il existe aujourd'hui des compact avec capteur de reflex (sony nex, samsung nx, pentax k-01 par exemple)
technique : comprendre le fonctionnement de l'appareil. prendre ses photos en RAW (l'équivalent du négatif argentique), savoir traiter ses RAW pour en tirer tous le potentiel et obtenir de très bons jpeg en sortie.
artistique : bien sur il faut aussi apprendre un minimum qques bases théorique et ensuite laisser parler votre inspiration et ne pas faire des photos banales.
.
0
salut

mea culpa je t'ai pris pour un autre

je me sers du raw principalement pour m'amuser a faire du hdri
ou pour quelques photos que je souhaite fignoler sinon je jette aussi
en ce qui me concerne c'est 4 à 5 mo en jpeg pour 24 en raw comme quoi mon apn faisait pas du jpeg qualité 100 %
c'est au niveau de la carte sd que ca peut coincer plus qu'au niveau dd
lightroom n'est pas donné, utilisant photoshop, adobe camera raw vaut bien plus que sa réputation
comme tu dis, il faut que le matériel suive, le raw n'est pas miraculeux sur certaines photos, c'est plus ce que je voulais dire
0
Utilisateur anonyme
21 mars 2013 à 09:07
le jpeg s'en sort tant que la plage dynamique d'une photo n'est pas trop élevée (ce qui est rarement le cas) sinon il est largué. effectivement il faut une bonne carte sd, je ne prend que du sandisk à 15Mo/sec mini. et ca va très bien. je suis rarement limité par ma carte.
gimp est gratuit et marche très bien pour traiter ses RAW.. évidement le raw n'est pas magique non plus. quand une photo est ratée, tant pis. mais les photos ratées, j'en ai beaucoup moins en raw qu'en jpeg. les problèmes de débit ou de place liés au RAW, ne concerne que les excités de la gâchette et ceux qui font énormément de photos. une carte 16 Go ne coute pas bien cher aujourd'hui.
la taille du jpeg est influencé aussi par l'espace colorimétrique. en adobeRVB c'est plus gros qu'en sRVB. je préfère le AdobeRVB au sRVB qui contient beaucoup moins de couleur. c'est vrai que très peu d'écran affiche le adobeRVB, mais à l'impression c'est mieux.
0