Pourquoi ne fait-on plus de HDD 5.25 pouces ?

Signaler
Messages postés
1444
Date d'inscription
mardi 1 mai 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 septembre 2017
-
Messages postés
1643
Date d'inscription
dimanche 28 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
5 mai 2020
-
Bonjour,

N'avez-vous jamais remarqué que la plupart des tours PC possèdent un nombre d'emplacement 5.25 pouces bien supérieur à ce qu'utilisent la plupart des gens ? Pour ma part, je dispose de trois emplacements mais n'en utilise qu'un. Alors bien sûr il existe des adaptateurs 3.5->5.25 pour pouvoir utiliser ces emplacements pour mettre des disques durs, mais je me pose une question : pourquoi plus aucun fabricant ne propose de disques durs au format 5.25 ?
Aujourd'hui, les disques durs 3.5 pouces atteignent des capacités allant jusqu'à 10To, alors imaginez la capacité que pourraient atteindre de tels disques durs de nos jours...
Je sais qu'un des principaux arguments serait la vitesse (plus de surface = moins rapide) mais pour du stockage de masse, cela ne poserait pas tant de problèmes, surtout si on lui adjoint un cache important.
Qu'en pensez-vous ?

1 réponse

Messages postés
94135
Date d'inscription
lundi 16 juillet 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
10 545
Aujourd'hui on fait des ssd, point barre .
Les reste est voué à disparition.
0
Utile
Messages postés
1444
Date d'inscription
mardi 1 mai 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 septembre 2017
167
Même si les SSD ont énormément d'avantages par rapport aux HDD (aucun bruit, vitesse importante et résistance aux chocs car pas de parties mécaniques, légèreté, taille), les HDD sont loin d'être une espèce en voie de disparition.

Pour moi les disques durs ont plusieurs avantages : un stockage beaucoup plus important et pas de soucis d'usure des cellules.
Je ne sais pas si c'est toujours le cas, mais avant les SSD devenaient inutilisables dès qu'ils avaient un "secteur" défectueux, alors que je possède un disque dur qui a des secteurs défectueux depuis 28 ans et il tourne toujours comme une horloge...
Il me semble aussi qu'il ne vaut mieux pas effectuer de défragmentations au risque de voir sa durée de vie diminuer.
Messages postés
94135
Date d'inscription
lundi 16 juillet 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 septembre 2020
10 545 >
Messages postés
1444
Date d'inscription
mardi 1 mai 2012
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 septembre 2017

J'ai connu les disques durs 14 pouces, les 8 pouces, puis les 5 pouces 1/4, puis les 3 pouces 1/2, puis les 2 pouces 1/2.
Les 3 premiers étaient très coûteux et très lents, voire très très lents, quand à la fiabilité, on en changeait tous les jours ....
Aujourd'hui le stockage important est sur le cloud, et crois moi que les data centers s'emplissent grave de SSD, pour leur rapidité et surtout le consommation, si les données arrivent à être perdues partiellement (on n'a jamais de crash disque ou plutôt crash tête sur un SSD), de toute façon ça ne coûte rien ou quasi rien de dupliquer.
SSD rapide et cloud, c'est au poil.
PS,
dégragmenter, c'est bon pour la mécanique, l'électronique s'en tape d'âtre fragmentée, il n'y a pas de tête à bouger, juste une adresse à changer dans une table, des nano secondes.
Messages postés
1643
Date d'inscription
dimanche 28 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
5 mai 2020
254
Hello,

un seul bémol technique à l'utilisation du cloud pour les particuliers, tout au moins en France : la vitesse des connexions. Encore trop peu sont connectés/connectables en fibre et c'est bien dommage car le nombre d'évolutions informatiques qui vont découler du cloud sont considérables et encore insoupçonnées.
Un autre inconvénient, plus éthique que matériel c'est que nous ne seront plus jamais propriétaire du support de stockage de nos données mais seulement locataire d'un espace : Mes disques durs qui tournent encore après 10 ans sont amortis et tout temps supplémentaire d'utilisation est gratuit. Par ailleurs, si je souhaite faire don de cet espace de stockage, cela reste possible, ce qui sera rigoureusement impossible avec le cloud ou tout temps de stockage sera facturé ad vitam aeternam, même si au départ il pourra paraître plus économique et fiable.
Enfin au niveau de la confidentialité, des données sur des disques encryptés stockés chez moi sont pratiquement inviolables, dans le cloud, cette inviolabilité dépendra de la responsabilité d'un tier, susceptible d'être au service d'états ou d'entreprises. D'autant plus que techniquement les données redondantes, auront tout intérêt à être connues de façons à optimiser le stockage et l'échange de données. Si on pouvait globaliser les stockages locaux actuels la redondance constituerait certainement plus que 99% de ce que chacun stocke, car en dehors de ce que j'ai créé et pas (encore) diffusé quels sont les informations que je suis seul à posséder sur la planète, à stocker localement ? Et une fois diffusé, de cloud à cloud pourquoi dupliquer, alors qu'un simple pointeur permettra une disponibilité universelle et quasi-instantanée.
Dans une certaine mesure, encore une fois nous sacrifierons la liberté au profit de la sécurité :-)