Faux compte Facebook

LeopardMilieu71 Messages postés 345 Date d'inscription mardi 1 janvier 2013 Statut Membre Dernière intervention 21 septembre 2021 - 2 nov. 2014 à 17:29
BobbyDeDallas Messages postés 11 Date d'inscription dimanche 2 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 5 novembre 2014 - 5 nov. 2014 à 09:58
Bonjour, voilà avec des amis, on a créer un faux compte sur une fille (c'était pour rigoler) et je suis en "flippe", je pense qu'elle a porter plainte, donc j'ai directement supprimer complètement le compte (non désactiver) (je sais que FB garde les comptes) et me voilà, je suis en flippe, pouvez vous me rassurer. Je risque quoi si c'est vrai ?
=(
A voir également:

3 réponses

BobbyDeDallas Messages postés 11 Date d'inscription dimanche 2 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 5 novembre 2014 7
2 nov. 2014 à 17:34
1) Définition de l'usurpation d'identité en ligne

Concrètement l'usurpation d'identité consiste à utiliser sur internet, sans votre accord, des informations permettant de vous identifier telles que :

- vos nom et prénom,

- votre pseudo,

- votre adresse électronique,

- votre adresse postale,

- vos photographies,

- etc ...

Cette usurpation peut avoir lieu sur n'importe quel type de site internet : blog, forum de discussion, réseau social, sites de partage, sites institutionnels, chat, etc ...

Concrètement, il pourra notamment s'agir de :


- commettre sous votre identité des actes répréhensibles,

- nuire à votre réputation sous votre identité en créant un faux profil, un blog, ou rédigeant des commentaires sous votre identité,

- récupérer à partir d'un faux site des informations personnelles : pirater des boîtes mail ou des comptes Facebook,

- accéder à des comptes sécurisés,

- vous envoyer un message en se faisant passer pour un organisme public ou une entité privée à des fins commerciales, économiques, financières, politiques, etc. ...



2) Conditions du délit légal de l'usurpation d'identité en ligne

La loi n° 2011-267, du 14 mars 2011, dite d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dite LOPSI 2, a crée un nouvel article 226-4-1 dans le code pénal , au chapitre "Des atteintes à la personnalité", Section 1 "De l'atteinte à la vie privée" qui dispose que :

"Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende.

Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne."

Ainsi, ce nouveau délit visant expressément en son alinéa 2 les réseaux de communication au public en ligne est susceptible de s'appliquer quand les conditions suivantes sont réunies :

- faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant d'identifier une personne ;

- en vue de troubler sa tranquillité ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération.

Mais l'usurpation d'identité peut également tomber sous le coup des dispositions de la loi Informatique, fichiers et libertés puisqu'elle donne lieu à un traitement de données à caractère personnel d'un individu sans son accord, délit sanctionné pénalement par 5 ans de prison et 300.000 € d'amende.

3) Les mesures préventives à l'usurpation d'identité

D'une manière générale, il faut être prudent lorsque vous saisissez des données sur internet ou lorsque vous recevez des messages vous demandant de fournir ou de mettre à jour des données vous concernant.

Ainsi, il ne faut pas répondre aux messages qui vous paraissent suspects ou cliquer sur les liens contenus dans les messages dont vous n'êtes pas certain de la provenance.

Il faut faire choisir des mots de passe complexes mélangeant chiffres, lettres, caractères spéciaux, qui ne soient pas votre date de naissance ou votre surnom, que vous conserverez secret et n'enregistrerez pas dans votre navigateur.

Il est aussi conseillé d'effacer ses cookies et son historique de connexion régulièrement et de vérifiez ses relevés bancaires pour repérer tout prélèvement anormal.

4) L'action pénale ouverte aux victimes d'usurpation d'identité

Les victimes peuvent :

- amiablement faire retirer tous contenus susceptibles d'être mis en ligne par un usurpateur. Pour ce faire, il est nécessaire de prendre contact avec l'éditeur du site Internet diffusant ces contenus. A défaut de réaction de la part du site pour retirer les contenus qui lui ont été portés à sa connaissance, il conviendra de s'adresser à un avocat spécialisé en droit de l'Internet pour qu'il notifie au site qu'il engage sa responsabilité et obtenir le retrait amiable des contenus litigieux. Dans la très grande majorité des cas, les notificaion de retrait de contenus illicites par Avocat donnent lieu à exécution de la part des sites Internet tels que Facebook ou Google.

- le cas échéant, connaître l'identité et voir sanctionner l'usurpateur en déposant une plainte pénale auprès du procureur de la République par le biais d'un avocat spécialisé en droit de l'Internet qui fera établir un constat des faits et propos litigieux et rédigera la plainte justifiée en fait et en droit afin de permettre une poursuite pénale rapide et efficace.
LeopardMilieu71 Messages postés 345 Date d'inscription mardi 1 janvier 2013 Statut Membre Dernière intervention 21 septembre 2021 5
2 nov. 2014 à 17:38
Daccord, mais j'ai supprimer le compte
0
BobbyDeDallas Messages postés 11 Date d'inscription dimanche 2 novembre 2014 Statut Membre Dernière intervention 5 novembre 2014 7 > LeopardMilieu71 Messages postés 345 Date d'inscription mardi 1 janvier 2013 Statut Membre Dernière intervention 21 septembre 2021
5 nov. 2014 à 09:58
ça change rien, tout reste sur les serveurs de facebook.
si il y a dépot de plainte t'es dans la merde, si il n'y en a pas, ça baigne.
0