Photo eclairs avec reflex numérique [Résolu/Fermé]

Signaler
-
Messages postés
47021
Date d'inscription
dimanche 20 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 juin 2021
-
Bonjour. J'ai toujours photographier les éclairs avec un argentique. Je commence juste le numérique, et j'ai fait des essais dans le vide (sans orages) et me demande pourquoi l'image est exagerement surexposée. Même avec une sensibilité de 100 ISO, un diaphragme de 3,5 , 5,6, 8, même 36! J'ai essayer tout ça avec un temps de pose de 11 sec à chaques fois. Me demande pour quoi il est aussi sensible au éclairages urbains. (Raffinerie de Feyzin se situant à deux km). Comment remédier à ce problème.

3 réponses

Messages postés
47021
Date d'inscription
dimanche 20 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 juin 2021
10 631
Bonjour

La sensibilité dépend du capteur, c'est différent en argentique ou c'est la pellicule qui sera choisie en fonction.
De fait un capteur est sensible et plus on aura un "bon" matos plus celui-ce le sera qui permet de monter dans les iso en minimisant le bruit.

Et donc comme on ne peut pas changer le capteur, il faut effectivement baisser la lumière, pour cela on utilise un filtre nd, sauf si il fait bien noir bien sur.

Mais bon si vous pointez sur une partie avec plein de lumière de fond, pas de miracle, une ouverture longue "brulera" le cliché et donc le filtre prendra son toute son utilité.

Voir aussi https://apprendre-la-photographie.net/comment-faire-des-photos-eclairs-orages/ Même si vous connaissez déjà les principes.

bav


OK je vais voir ce fameux filtre. Merci bien. ;)
Bonjour de nouveau! :) J'ai vu l'existence de filtres dites p x 4. De formes rectangulaires. Cela peut apporter quoi, comparer au filtres dn, pour atténuer le bruit, sur un éclairage urbain, pour photographier les éclairs?
Messages postés
47021
Date d'inscription
dimanche 20 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 juin 2021
10 631
Le filtre DN (carré ou pas) n'a qu'une seule vocation, diminuer l'entrée de la lumière de façon uniforme. Assombrir donc.
Si moins de lulmière => on peut ouvrir en pause plus longtemps.
On ne peut pas assombrir une partie de l'objectif, c'est valable en argentique aussi.

Par contre en numérique et à condition de travailler en RAW (pas en jpg) avec un DN on va pouvoir assombrir, donc ne pas cramer l'image, toute l'image. Le tout étant de trouver le juste millieux.
Idéalement bien sur ce serait de ne pas avoir un truc plein de lumière dans le champ de prise de vue.pause longue, c'est encore mieux.

Si pas; en munérique, on peut "facielemen" retravailler l'image RAW (brute) en post production (lightroom p.e.) pour jouer avec les lumières assombrir ce qu'il faut ou pas, ou l'inverse, etc.