Quel avenir pour les techniciens informatique [Résolu]

Signaler
-
 modjo -
Bonjour,

Passionné d'infomatique, et autodidacte à la base, dans le cadre de mon travail je suis souvent sollicité pour tout genre assitance, du fait que je peux très souvent apporter une solution rapide comparé aux délais de la hoteline.

Suite à ça j'ai décidé de valider mes acquis via une formation cnam.
Aujourd'hui mon employeur m'accode une formation, dans l'informatique de type http://www.ib-formation.fr/formations-Windows-Server-2003-XP-Vista-Support-Technique-11-0.html

1/ je me demande ce que vaut vraiment ce genre de formation ?
2/ ect ce qu'il y a encore de l'avenir pour les techniciens informatiques ?

2 réponses

Messages postés
89
Date d'inscription
vendredi 11 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2010
8
Le message est un peu vieux, mais il me semble qu'il est plus que jamais d'actualité.

Alors, pour être bref, je crois bien que la réponse est non.

Le technicien informatique, métier manuel et de base du secteur informatique est pas loin d'être mort.

Ce métier correspond initialement à une formation de niveau bac (titre professionnel niveau IV). Aujourd'hui, plus aucun espoir de trouver le moindre travail correct (CDI, mais est-ce que ça existe encore ?) sans au strict minimum bac +2. Et encore avec bac +2 et peu d'expérience professionnelle (au moins deux, trois... ans), on ne peut espérer que finir en hotline.
Ce métier est maintenant accaparé par des profils de niveaux supérieurs aux compétences ultra spécialisées et ultra larges. Pour pratiquement toutes les offres d'emplois que je vois, on demande des compétences en programmation et autres (connaissances AS400, citrix, mainframe, java...) pour des postes d'assemblage ou de maintenance de base.
IL Y A UNE SURENCHÈRE HALLUCINANTE DES QUALIFICATIONS EXIGÉES, POUR DES EMPLOIS QUI SOUVENT NE LE NÉCESSITENT PAS.

Je crois bien que le seul débouché pour les techniciens de base, c'est de trouver du boulot dans une boutique d'informatique personnelle, mais le problème énorme (que j'ai expérimenté), c'est que beaucoup emploient au noir, quand les autres ne sont des entreprises unipersonnelles par faute de moyens.
C'est malheureusement tellement vrai que ça me fait froid dans le dos! Ce job déjà considéré comme une branche pauvre de l'informatique exige maintenant des compétences d'ingénieur parlant couramment l'anglais pour à peine plus que le SMIC. C'est dégoutant et lamentable. Pourvu que misère et chômage cessent un peu au profit du bonheur et du bien être! Que la force soit avec tous les lecteurs de ce message!
30/01/2012 : Message toujours d'actualité, c'est vraiment décourageant. Aujourd'hui, de nombreuses annonces sont carrément au SMIC pour un savoir faire demandé toujours plus large! Courage les gars!
La reparation informatique pour particulier n'a pas d'avenir, c'est la fin