Tourner de nuit [Fermé]

Signaler
-
 Paul -
Bonjour,

Étant en train de tourner un court-métrage, j'ai, récemment, tourner de nuit sur un pont avec une JVC GZ-HD7. Mais forcément les lampadaires apparaissaient à l'image en "éclaté", idem pour les phares de voitures ! Je suis allé sur de nombreux forum mais je n'ai jamais trouvé une réponse que me convienne ! J'ai déjà entendu parlé des nuits américaines mais après, il faut faire attention au ombre et au ciel, j'ai aussi entendu dire que l'on peut retravailler l'image en post-prod pour rendre un effet nuit ! J'ai aussi lu que si l'on tourne de nuit il faut régler le diaphragme mais ceci est impossible sur ma JVC! Peut-on m'aider ?!
Cldt,
Paul

4 réponses

Messages postés
563
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2015
173
Bonjour Paul,

Avec un caméscope grand public il est difficile d'opbtenir une bonne qualité d'image même ci celui-ci a une sensiblité élevée (0 à 1 lux). Il n'y a pas de miracle.

La nuit américaine consiste à filmer de jour et de présenter le décor comme si c'était de nuit (éclairage d'une maison, lampadaire allumé ...) puis en post production d'intervenir sur luminosité/contraste pour donner un effet nuit.

De toute évidence, en faible luminosité il faut une grande ouverture de diaphragme, mais en contrepartie la vitesse d'obturation est réduite. Inférieure à 1/50 l'image est saccadée.
Bonjour,

Oui je m'en doutais ! Merci d'avoir répondu à ma question ! Mais alors, aux studios "hollywoodien" ;) comment font-ils pour tourner (sûrement de nuit) et éviter d'avoir ces "éclatés" de lumière ?
Cldt,
Paul
Messages postés
563
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2015
173
Pourquoi les studios cinéma peuvent filmer la nuit dans de meilleures conditions ?
Le type de matériel utilisé n'est en rien comparable au caméscope grand public.
C'est comme si tu voulais comparer une C1 à une Red Bull/Renault (F1)
C'est sûr :)
le tournage de nuit se fait avec malgré tout un apport de lumiere , seulement sur le porte filtre on met de la gelatine +un filtre
en mode reportage de nuit (sans apport de lumiere) on dispose du diaphragme et de l iris
pour la jvc gz hd 7
a coté du viseur tu as 3 touches et une molette tu appuis sur la premiere du haut "A" avec la molette tu appuis et tu tournes jusqu a la valeur souhaiter
celle d en dessous "S" et idem
la tu peux varier tes reglages en fonctions de ce que tu souhaites , t es en mode manuel
voila
Super merci j'essayerai dès ce soir :D
Messages postés
563
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2015
173
L'application de gélatine s'appliquait autrefois. On ne l'emploie plus à cause des difficultés à nettoyer correctement l'objectif après utilisation.
L'usage d'un filtre est pour filmer de jour et produire l'effet nuit (s'emploie aussi dans la méthode nuit américaine).

Le premier quidam venu sera tenté de faire référence à la fiche technique, à la théorie. Mais sur le terrain, la réalité est bien différente. Tu l'as découvert Paul avec le mode nuit de ton caméscope. Pas de miracle avec les caméscopes grand public, même s'il y a possibilité de filmer en basse lumière (sans éclairage d'appoint).
on appel toujours cela de la gelatine , et pour ton info , ca se presente sous forme de feuile
tu peux l utiliser soit en mode deflecteur ,soit sur un porte filtre
La gélatine, oui je connais ! Écoutez, merci énormément pour vos nombreux conseils ! Ça va bien me servir ! Claire, simple et précis voilà ce que je demandé :) Je vais faire quelques tests ce soir ou ce week-end et je vais essayer de me procurer des feuilles de gélatines, filtres pour faire des essais ! Merci encore ! J'espère user encore de vos connaissance pour des futurs questions concernant toujours ce monde fabuleux qui est le cinéma :)
Cinématographiquement.