Recherche de titre de chanson ancienne

Résolu
&r le ju de la treille - 21 juin 2012 à 12:10
OdetteRiE Messages postés 3 Date d'inscription mardi 17 décembre 2013 Statut Membre Dernière intervention 25 décembre 2013 - 17 déc. 2013 à 21:14
bonjour, cette chanson commence par:
si la piquette est bonne
amis de .......
car le jut de la treille égaille vos amours..........

2 réponses

bettysims Messages postés 2820 Date d'inscription mardi 17 mars 2009 Statut Membre Dernière intervention 13 avril 2019 591
21 juin 2012 à 16:42
0
tetamoillon
21 juin 2012 à 17:33
jean vous remercie de votre réponse cordialement jean gay
0
bettysims Messages postés 2820 Date d'inscription mardi 17 mars 2009 Statut Membre Dernière intervention 13 avril 2019 591 > tetamoillon
21 juin 2012 à 17:47
ce fût un plaisir de vous aidez, bonne fin de journée :-)
0
OdetteRiE Messages postés 3 Date d'inscription mardi 17 décembre 2013 Statut Membre Dernière intervention 25 décembre 2013 6
17 déc. 2013 à 21:14
Réponse à Meliane 59
Avez-vous trouvé le titre recherché?
Je connais cette chanson presque entièrement, il me manque quelques vers :

Un soir d'hiver et de tempête, deux pauvres petits ramoneurs
Marchaient sur la route déserte, mouillant la neige de leurs pleurs,
Que Dieu nous montre une chaumière, dit tout à coup l'un des petits
Et nous irons tous deux mon frère, dire au bon maître du logis :
Ah! laissez-nous de grâce, coucher sous votre toit,
Dehors le vent nous glace, et nous mourons de froid (bis)

Ils commençaient cette prière, les deux petits à deux genoux
Quand une femme en colère, vint leur crier :Que voulez-vous?
Ah! pardon si l'on vous dérange, dit alors l'un des deux petits,
Abritez-nous dans votre grange, un peu de paille nous suffit.

Ah! laissez-nous, etc...

La femme un moment les écoute, puis lançant des yeux furibonds,
Leur dit :Poursuivez votre route, nous n'aimons pas les vagabonds.
Au lendemain d'une nuit blême................................... des balayeurs
Trouvèrent sous une charrette, les corps des petits ramoneurs
Nul ne leur fit la grâce de leur donner un toit,
Et sur ce lit de glace, iles étaient morts de froid (bis)
0