Equipe de airsoft suisse

Fermé
showiersheik - 18 sept. 2010 à 10:58
piquesous Messages postés 15751 Date d'inscription mercredi 9 janvier 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 28 août 2022 - 21 avril 2014 à 23:38
Bonjour, je voudrais savoir si il existe une team de airsofter suisse de mineurs.Pour pouvoir jouer avec eux. Merci d'avance



3 réponses

les mineur peuve jouer des que leur parent son ok nous on a 4 mineur tu veux me joindre vas sur airsoft995.skylbog.com
1
Utilisateur anonyme
27 sept. 2010 à 18:34
l'airsoft est interdit au mineur
0
Lol il y a tellement de jeunes de moin de 18ans qui y joue !!
0
L airsoft est autorisé au mineur la repliqie dois etre moins de 0,8j
0
piquesous Messages postés 15751 Date d'inscription mercredi 9 janvier 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 28 août 2022 6 071
Modifié par piquesous le 21/04/2014 à 23:41
bonjour,

@seb:
parent d'accord ou pas , il n'y a pas le droit de faire de l'airsoft quand une personne est mineur .
si on suit ton résonnement , un mineur peut conduire si les parents son ok :D

regarde le copier/coller :

Extrait concernant les répliques d'airsoft:

Chapitre II : Classement des matériels de guerre, armes et munitions.

(...)
C. - Les objets tirant un projectile ou projetant des gaz lorsqu'ils développent à la bouche une énergie inférieure à 2 joules ne sont pas des armes au sens du présent décret.

Source: Legifrance

Mineurs : le ministère de la Justice répond à la FFA



Le courrier adressé par la FFA au Conseil d'État, le 20 juin 2010, a suivi son chemin jusqu'au ministère de la Justice, qui vient de donner sa réponse quant à l'interprétation du décret 99-240 et la position des mineurs devant l'airsoft. Dans le cadre de la législation actuelle, cette réponse est sans ambiguïté. Aussi la FFA vient d'entreprendre les premières démarches afin d'élargir les possibilités offertes aux jeunes. La partie est loin d'être gagnée, mais cet objectif leur permettrait de participer aux différents challenges de tir, lors des manifestations de plus en plus souvent organisés dans l'Hexagone.

Courrier adressé au Conseil d'État :

Le loisir ou « jeu d'airsoft » connait, dans notre pays, un succès grandissant. Version moderne des jeux de rôles scénarisés, il se pratique avec des répliques, dites « armes factices », dont la puissance est inférieure à 2 joules. De récents débordements, qui ont été largement relatés par les médias, nous ont incité à la création de notre fédération, en novembre dernier (ndlr : 2009), afin de tenter d'organiser ce loisir et de l'assoir sur des bases saines. Le décret 99-240 encadre parfaitement la commercialisation de ces répliques, et nous en sommes les ardents défenseurs. Mais ce décret stipule, dans son article 2, que : « La vente, la distribution à titre gratuit à des mineurs ou la mise à leur disposition à titre onéreux ou gratuit des produits visés à l'article 1er de présent décret sont interdites. » Différentes interprétations de ce texte nous amènent à poser ces questions :
*Est-ce que ce décret ne concerne « que » les activités commerciales ?
*Notre fédération, de même que la FFTir, seraient-elles en infraction si, dans le cadre de manifestations organisées par elles, et afin de promouvoir le tir de loisir et le tir sportif airsoft, elles prêteraient, le temps de ces rencontres, des répliques à des mineurs. Ce « prêt » serait-il assimilé à une mise à disposition à titre gratuit ?
*Un père de famille est-il en infraction quand, sous sa propre autorité, il met à disposition de son fils, mineur, une réplique dont il est le propriétaire ?

La réponse du ministère de la Justice :

Les services du Conseil d'Etat ont adressé au ministère de la Justice et des Libertés sont courrier relevant des difficultés d'interprétation du décret n°99-240 du 24 mars 1999 relatif aux conditions de commercialisation de certains objets ayant l'apparence d'une arme à feu.

L'article 5 dudit décret prévoit « qu'est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de 5e classe le fait de vendre, de distribuer à titre gratuit ou onéreux les produits visés à l'article 1er du présent décret ». Sont visés les objets ayant l'apparence d'une arme à feu, destinés à lancer des projectiles rigides, lorsqu'ils développent à la bouche une énergie supérieure à 0,08 joule et inférieure ou égale à 2 joules.

Le principe d'interprétation stricte du droit pénal conduit à conclure à l'interdiction de la mise à disposition des mineurs, même à titre gratuit, de tels objets et ce, en toutes circonstances.

Ainsi, le prêt lors des manifestations organisées par des fédérations doit être assimilé à la mise à disposition à titre gratuit, pratique que le décret cité interdit à l'égard des mineurs.


l'endroit ou vient le texte est la fédération https://ffairsoft.org/decouvrir-lairsoft/reglementation/

_____________________________________________________
les freins , c'est pour les lâches ! mais celui qui freine pas est un idiot ........
0