Logiciel Libre - Jusqu'ou?

[Fermé]
Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 8 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2008
-
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 8 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2008
-
Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum, j'espère ne pas faire tâche!

Est-ce que le monde pourrait vivre avec que du logiciel Libre?

Je me pose cette question depuis longtemps, et j'espère que vous serez en mesure de m'éclairer ou du moins m'apporter vos arguments...

Ce qui fait le logiciel libre, c'est généralement une communauté de développeurs qui au delà de leur emploi (développeurs ou autres passionnées) s'investissent dans le développement d'application libres durant leur temps libre.

Le problème que je vois, c'est que généralement, créer des logiciels libres tiens plus du bénévolat, que de l'activité rémunéré (mise à par, bien sûr les entreprises qui proposent des services autour d'une distribution de logiciels libres). Sans avoir de pourcentage en tête, je pense que le nombre de personnes vivant du logiciel libre est relativement restreint sur le nombre de personnes de la communauté.

Si tous les logiciels étaient libres, pensez-vous que vous seriez en mesure d'avoir un travail rémunéré? Ou bien, n'est-pas se couper la branche sur laquelle on est assis dessus?

Ou bien faut-il réformer notre modèle économique ?

Merci pour votre contribution

7 réponses

Messages postés
30135
Date d'inscription
jeudi 12 mai 2005
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 176
Le problème que je vois, c'est que généralement, créer des logiciels libres tiens plus du bénévolat, que de l'activité rémunéré (mise à par, bien sûr les entreprises qui proposent des services autour d'une distribution de logiciels libres).

Oui il y a des SSLL (sociétés de service en logiciel libre)

Sans avoir de pourcentage en tête, je pense que le nombre de personnes vivant du logiciel libre est relativement restreint sur le nombre de personnes de la communauté.

Tout dépend de ce que tu entends par vivre du logiciel libre. Dans mon travail j'utilise exclusivement du libre mais pas pour développer du logiciel libre, mais des programmes utilisés en entreprise (en respect avec les licences des dits logiciels libres bien entendu).

Si tous les logiciels étaient libres, pensez-vous que vous seriez en mesure d'avoir un travail rémunéré? Ou bien, n'est-pas se couper la branche sur laquelle on est assis dessus?

Ou bien faut-il réformer notre modèle économique ?


C'est une crainte fondée et je l'ai moi-même eue. Mais protéger de l'information est voué à l'échec. Tout logiciel ou média verrouillé fini toujours par être craqué et se retrouver sur emule. Le modèle "vendre du logiciel" ou "vendre de la musique" avec plein de verrous partout est fatalement voué à l'échec. Et le pire c'est qu'il ne faut pas compter avoir un bon concept pour espérer survivre malgré le piratage (cf des jeux comme titan quest par exemple).

Ce qu'il faut c'est forcer le chaland à acheter ton produit
- soit en lui proposant un service qu'il n'aura pas autrement (mises à jours, serveur de jeu avec clé comme par exemple bnet)
- lui proposer une vraie valeur ajoutée qu'il n'aura pas par le piratage. Par exemple si je suis un artiste un concert est un meilleur modèle économique que vendre un disque car ça il ne pourra pas le pirater. Après si je vends un super coffret c'est également difficile à pirater

Evidemment je caricature un peu mais ça reste l'idée. Si tu veux vendre il faut proposer quelque chose que tu n'auras pas autrement. Le logiciel libre est plutôt une bonne chose car au lieu de couper la branche sur laquelle on est assis il a permi de fournir des outils à des organismes qui n'ont pas forcément les moyens de se payer des logiciels super chers (genre une université ou une école). Il permet le développement de projet de recherche. Par nature il permet d'appliquer des approches reproductibles puisque tout le monde y a accès. Il apporte une sécurité supplémentaire car on sait ce qu'il y a dans un logiciel libre.

Ensuite je trouve qu'il permet peut être aussi de se lancer plus facilement. Regarde les eeepc livré avec un linux xandros. C'est pas pour rien que ça coûte pas très cher ;-) Si tu dois équiper un parc informatique de windows bonjour la facture :p

Bref ce que tu crois perdre d'un côté tu peux le regagner d'un autre. Et pour finir sur une note un peu plus pessimiste... tu as encore le temps avant que le logiciel libre soit ancré dans les esprits. Aujourd'hui une majorité de gens ignorent encore qu'il y a autre chose que windows...
1
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

CCM 42674 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 8 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2008

Merci pour cette réponse claire.

C'est une crainte fondée et je l'ai moi-même eue. Mais protéger de l'information est voué à l'échec. Tout logiciel ou média verrouillé fini toujours par être craqué et se retrouver sur emule.

Après, cela dépend du service rendu par le logiciel. Si je prend mon cas, je suis distributeur d'un progiciel de gestion de ressources utilisé uniquement dans l'administration, qui n'est pas un endroit ou le piratage est très bien vu.

Bref ce que tu crois perdre d'un côté tu peux le regagner d'un autre. Et pour finir sur une note un peu plus pessimiste... tu as encore le temps avant que le logiciel libre soit ancré dans les esprits. Aujourd'hui une majorité de gens ignorent encore qu'il y a autre chose que windows

Dans mon environnement de travail (SSII dans monde universitaire), je suis en confrontation directe avec des logiciels libres (très ancré dans l'esprit universitaire), alors que je distribue une solution propriétaire MS. Je réfléchis à trouver un modèle me rapprochant d'une SSLL, mais c'est très compliqué. Logiciel libre, à la fois crainte et opportunité pour moi.
Messages postés
2677
Date d'inscription
vendredi 22 février 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 août 2011
561
sans aller jusqu a windows, regarde le nombre de personnes réticentes à l'idée de leur remplacer office par openoffice ; meme des chefs d'entreprise avec les deux factures sous les yeux (dont une = 0)
Messages postés
346
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 avril 2009
131
Coucou,

C'est une très bonne interrogation.

Je pense pas qu'on est près aujourd'hui à passer au tout gratuit. Il y a beaucoup de monde par exemple qui privilégie Windows et sa suite office, et ne veulent pas passer à linux et à open office. Il va encore falloir du temps pour changer ça.

Mais on peut peut-être arriver à un compromis entre les logiciels libres et le logiciel payant.
Pourquoi ne pas faire un programme avec une version gratuite mais limité dans les options, et avec une version payante et complète. Comme par exemple PhotoFiltre.


Messages postés
40805
Date d'inscription
jeudi 28 août 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 août 2020
4 882
Salut,

Je pense pas qu'on est près aujourd'hui à passer au tout gratuit.
Attention !!! Libre ne veut absolument pas dire "gratuit" et vice versa !
http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html
http://www.gnu.org/licenses/gpl-faq.fr.html
Messages postés
21331
Date d'inscription
jeudi 4 novembre 2004
Statut
Modérateur, Contributeur sécurité
Dernière intervention
30 octobre 2019
3 554
Salut,

justement l'existance du logiciel libre, c'est pour équilibrer la suite des logiciels payants.
il ne faut pas partir vers les extremes (tout libre, ou tout payant) =>le monopole.
c'est bien qu'on a le choix.

Avec un précision : Libre ne veut pas dire Gratuit
Messages postés
32844
Date d'inscription
mercredi 29 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
15 581
Le problème que je vois, c'est que généralement, créer des logiciels libres tiens plus du bénévolat, que de l'activité rémunéré

C'est une erreur.
En fait, une bonne partie des développeurs de projets opensouce sont payés.
Par exemple, Sun paie des développeurs pour travailler à temps plein sur OpenOffice.org et Java.
Apple paie des développeurs pour travailler sur CUPS (le système d'impression de Linux).
La fondation Mozilla paie des développeurs pour travailler sur Firefox, Thunderbird.
La fondation Apache paie des développeurs pour travailler sur Apache, Tomcat, etc.
etc.

Sans parler de sociétés comme RedHat qui basent tout leur business sur de l'opensource et paient donc des gens à temps plein sur différents projets (dont les sources sont en grande partie reversés).

Et ce phénomène de répand de plus en plus.


Si tous les logiciels étaient libres, pensez-vous que vous seriez en mesure d'avoir un travail rémunéré?

Sans problème.

Malgré tout ce qui existe comme logiciels dans le monde opensource, les entreprises ont toujours des besoins spécifiques et paieront toujours des gens pour le faire.

Prenons 3 scénarios:

1) L'entreprise fait développer (par ses employés) un logiciel adapté from scratch.

2) L'entreprise fait appel à de la prestation pour faire faire un progiciel (propriétaire et fermé).

3) l'entreprise prend un logiciel opensource existante et l'adapte à ses besoins (en payant ses employés pour le faire, ou en prestation).


Le cas 1) était très courant, mais non seulement ça prend du temps, mais en plus c'est couteux. Et ça oblige à avoir une grosse équipe d'informaticiens.

Le cas 2) est également très courant, et allège l'entreprise du boulot d'analyse, développement, tests, maintenance, déploiement... et ne nécessite qu'une équipe réduite d'informaticiens. Mais les SSII font payer ce genre de service très cher.

Le cas 3) ?
Le coût du logiciel de base est nul. Le développement est moins couteux, puisque qu'il ne s'agit pas de refaire un logiciel complet, mais juste d'adapter un logiciel existant (voir juste de le configurer !).
L'adaptation peut se faire avec des employés en interne, ou en prestation.
Avec un développement interne, pas de support technique ou de boite externe à payer dans la plupart des cas. Et on peut obtenir du support professionel pour pratiquement n'importe que logiciel opensource en cas de besoin: il suffit de payer.

Pourquoi l'entreprise reverserait les sources ?

- Comme le logiciel ne lui aura pas coûté grand chose (par rapport aux solution 1 ou 2), le fait de reverser le sources modifiés n'est pas un problème majeur.

- C'est excellent pour l'image de marque de l'entreprise (il suffit de voir IBM)

- En fait, les améliorations du logiciel peuvent attirer encore plus de monde sur le projet, et donc attirer des développeurs qui amélioreront encore l'application. En sponsorisant un projet opensource (même juste en reversant du code), l'entreprise pourra bénéficier des améliorations apportées au logiciel par les développeurs bénévoles: C'est encore un bénéfice.

- En prime, puisque l'entreprise aura des employés qui connaissent bien l'application, elle peut même envisager de vendre du support technique pour ce logiciel (puisqu'elle a les compétences en interne). Et donc rentabiliser son investissement initial.

- Enfin, si le logiciel ne sort pas de l'entreprise (utilisation interne), rien n'oblige l'entreprise à redistribuer le code (même en GPL).


Beaucoup d'entreprises (et non des moindres) se rendent compte que le modèle 3 a des avantages, même si les mentalités sont difficiles à changer.

L'exemple le plus frappant est quand même IBM, qui était vu comme le monstre absolu du logiciel propriétaire et fermé (bien plus que Microsoft), et qui maintenant vend des solutions Linux et paie des dévelopeurs à plein temps pour bosser sur OpenOffice.org.



Et enfin, en tant qu'entreprise si tu achète un logiciel propriétaire et fermé, et que l'éditeur met la clé sous la porte, tu fais quoi ?
Rien, tu es le bec dans l'eau.
Et ce genre de chose est arrivé plus d'une fois.
C'est un risque non négligeable.

Avec un projet opensource, ce risque est minimisé: Si le projet intéressez assez de monde, il y aura assez de dynamique pour qu'il vive.
S'il n'y a pas assez d'intérêt, l'entreprise a au moins la possibilité de corriger les bugs (puisqu'elle a les source).
Messages postés
21331
Date d'inscription
jeudi 4 novembre 2004
Statut
Modérateur, Contributeur sécurité
Dernière intervention
30 octobre 2019
3 554
A ne pas oublier les developpeurs d'Ubuntu ;-)
Messages postés
32844
Date d'inscription
mercredi 29 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
15 581
J'oubliais encore un autre bénéfice d'utiliser un projet opensource et de reverser les sources:
Il est tout à fait possible que d'autres entreprises conçoivent un logiciel en se basant sur le vôtre (puisque c'est opensource, hein).

L'avantage ? Et bien cette nouvelle entreprise a tout intérêt à ce que votre logiciel vive et évolue, puisque le sien est basé sur le vôtre.
Vous avez donc un allié, voir un sponsor.

Et cette chaîne de réutilisation peut aller loin.

Prenez SQLite, un petit moteur de base de données qu'un type a bricolé dans son coin parcequ'il en avait besoin pour stocker des données.
Maintenant le projet est sponsorisé par Adobe, la fondation Mozilla et Symbian (le fabricant de téléphones).
Et on retrouve SQLite dans les téléphones Symbian, dans Adobe AIR (le nouveau Flash), dans les iPhones d'Apple, dans Firefox, dans MacOSX, dans les antivirus McAfee...

Toutes ces entreprises ont besoin de votre logiciel. Elles ont franchement intéret à ce que le projet ne meure pas, et à ce que les bugs soient corrigés.
Un bug dans votre projet, ça veut dire un bug ou une faille de sécurité chez eux.
Alors ça les motive pour corriger le bug. En fait, je pense même qu'elle feront le boulot de corriger le bug pour vous, sans problème.

Et comme leurs besoins évoluent, elles auront sûrement envie de faire évoluer votre projet, voir même de vous payer pour le faire...
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 8 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2008

Merci SebSauvage pour ce long argumentaire, très appréciable.

Même si je ne suis pas d'accord sur tout (notamment le fait qu'une solution développer en interne (ce qui exige que la solution soit très bien documenté, au cas ou les développeurs changent d'entreprise et ne pas perdre le know-how) soit plus économique que l'acquisition d'une solution existante) je constate que tu es très bien renseigné sur les réalités du marché.
Messages postés
32844
Date d'inscription
mercredi 29 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
15 581
Tant qu'à faire, j'écris ça dans mes tablettes, ça pourra resservir.