Procédure d’installation pour créer un multi-système

Fermé
Signaler
Messages postés
11
Date d'inscription
vendredi 7 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 janvier 2017
-
Bonjour,

Procédure d’installation pour créer un multi-système occupé à l’origine par un système Windows.

L’intérêt principal est de profiter le plus largement de ce qui se fait de mieux pour Windows et Linux et aussi d’avoir une capacité de réparation et de sauvegarde des données qui est parfois très insuffisante en matière de sécurité.

Le deuxième intérêt est de s’affranchir de certains aspects intrusifs de Windows et des problématiques de Sécurité Informatique associées.

Cette procédure va s’intéresser à l’installation de deux systèmes Linux Mint 18, de type Ubuntu et Fedora 24 (pareil pour la Viperr) sur un PC équipé d’un Windows 8,1 ou 10 sous UEFI.

Concernant les PC plus anciens, la procédure est des plus triviales, le BIOS n’ayant pas de système de sécurité comme l’UEFI, il suffira d’adapter la présente procédure sans la partie concernant l’UEFI.

1) Avant de commencer toute installation sous un système déjà occupé par un Windows qu’on souhaite conserver, il faut s’assurer d’avoir un minimum de place sur le disque dur. Un minimum de 200 Gigas est requis pour une installation propre et évolutive de deux systèmes supplémentaires, en gros, on se réserve un minimum de 70 Gigas pour chaque système (sur un ordinateur de nouvelle génération, on a un minimum de 500 Gigas, ce qui laisse encore une belle part pour Windows si on le souhaite).

2) On commence donc par faire de la place, on sauvegarde toutes ses données présentent sur Windows sur un disque externe, afin d’éviter à devoir déplorer une perte de données importantes en cas d’erreur.

3) Une fois la place nécessaire pour l’installation, il faut partitionner. Pour cela, il y a une méthode très simple qui consiste à utiliser des programmes dédiés à cet effet, certains sont payant et d’autres non. Il appartient à chacun de faire son choix en la matière.

4) Je vous renvoie au lien suivant qui est très complet sur le sujet :
https://www.commentcamarche.net/informatique/stockage/25043-partitionner-un-disque-dur-ou-un-ssd-pourquoi-et-comment/

5) Une fois le système partitionné, c’est à dire qu’on a réduit la partition dédiée à Windows, de manière à avoir la place pour installer les autres systèmes, on se retrouve donc à gauche, des partitions visibles à partir du Gestionnaire de Disques, qui appartiennent à Windows (ne pas effacer la moindre partition, on réduit juste la partie correspondant aux données personnelles *), et le plus à droite un espace complètement vide et non formatée !

6) C’est sur cet espace vide que seront créées les partitions pour chacun des systèmes à installer.

On redémarre le PC, et on entre dans le système UEFI. (en général par la touche (F2) ou parfois (F1), comme on le faisait pour entrer dans le système BIOS sur les machines pus anciennes.

7) On active la touche spéciale (F12) qui nous permettra ensuite d’accéder au Menu principal aussi appelé GRUB ou EFI, afin de choisir tranquillement sous quel système on veut travailler une fois les systèmes installés.

8) On ne touche pas au démarrage de l’UEFI, contrairement à ce qu’on peut lire souvent pour booter sur un DVD qui ne serait pas prévu au démarrage sous UEFI. En effet, toutes les nouvelles distributions Linux sont désormais compatibles avec l’UEFI.

9) On sauvegarde les modifications concernant l’activation de la touche spéciale et de la priorisation de démarrage sous DVD.

10) On insère le DVD de la première distribution (je conseille d’installer Ubuntu en premier) et on redémarre le PC qui doit booter automatiquement sur le DVD.

11) Débute alors l’installation de Linux Mint, selon les procédure très bien faite sur ce lien :
https://www.tecmint.com/install-linux-mint-alongside-windows-dual-boot-uefi-mode/

12) L’étape 1 ayant été faite, l’installation se déroule selon l’étape 2 du lien fourni précédemment.

13) Je mets l’accent sur l’étape 12 avant de cliquer sur le bouton Install Now ou Installer, la barre sur laquelle on indique sur quel matériel on installe le Grub doit bien être :

/dev/sda2/ Windows Boot Manager

Pour ma part, je partitionne de la manière suivante pour tous mes systèmes :

/ Root : 50 Gigas
/ Boot : 500 Mo
/ Swap : 10 Go

et le reste pour le / Home.

14) Ceci, pour bien faire comprendre à la machine qu’on veut le menu entier et pouvoir choisir au démarrage entre Windows et les autres systèmes.

15) Une fois l’installation terminée, on retire le DVD d’installation et on appuie sur redémarrer maintenant.

16) L’ordinateur redémarre, et là, surprise, il démarre sous Windows 8,1 ou 10 comme si de rien était, sans avoir proposé le Menu !

Pas de panique ! On redémarre l’ordinateur et cette fois, on appuie immédiatement sur la touche spéciale (F12) qui a été précédemment activée, et là, on a bien le Menu qui s’affiche avec d’une part Windows et d’autre part Linux Mint.

17) Si ce n’est pas le cas, le PC reboot sur Windows directement, et donc, il faut redémarrer et entrer dans l’UEFI par la touche adéquate (F2) parfois (F1) et activer la touche spéciale de l’ordinateur concerné. Sur le mien, c’est la touche (F12) qui fait office de touche spéciale.

18) Pour l’installation de la Fédora 24, c’est à-peu-près la même démarche. Sauf que là, on a un espace vide qui a été laissé, et qui correspond à l’espace qu’il y avait avant l’installation de Linux Mint moins la place qu’on a pris pour Linux Mint.

D’où l’intérêt de faire soit 50/50 pour les deux systèmes auxquels on donnera une même importance. Après, c’est au choix selon qu’on a des préférences de logiciels intégrés et de systèmes.

19) L’installation de la Fedora 24 va se dérouler selon la procédure présentée ici, très facile également :
https://lea-linux.org/documentations/Installer_Fedora_24

20) Avec le petit plus que Fedora crée en partitionnement automatique à la demande sur la partition, le /Boot/efi automatiquement. On a plus ensuite qu’à ajuster à sa guise la taille des partitions, toujours en respectant les minimums requis pour un bon fonctionnement du système.

21) A la fin de l’installation, on retire le DVD d’installation, on redémarre le PC et au démarrage, on oublie d’appuyer sur la touche spéciale (F12), sinon, rebelote, le PC redémarre sur Windows.

22) En appuyant sur la touche F12, on tombe sur un Menu complet avec trois systèmes : Windows, Linux Mint et Linux Fedora 24.

23) En sélectionnant Windows à l’aide des flèches du clavier et de la touche Entrée, vous bootez directement sur Windows, alors que les autres systèmes proposent à la suite un nouveau menu qui vous repropose un choix, ce qui est assez utile pour les indécis.

N’hésitez pas à critiquer cette procédure qui peut très certainement être améliorée et à faire part de vos remarques et donner vos trucs.